Programme des conférences 2022

 Les conférences sont disponibles en replay sur notre chaine YouTube

Accéder à la chaine YouTube

 

MARDI 5 AVRIL


► MATINÉE
 
10h00  
Calcul de l'empreinte Carbone à la Vigne 
L’IFV présentera son outil GES&Vit créé pour optimiser le calcul de l’empreinte carbone des itinéraires techniques viticoles. GES&Vit permet de réaliser le diagnostic des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et du carbone séquestré dans les sols. Il s’utilise à l’échelle de l’exploitation viticole jusqu’à la récolte du raisin. Il permet également d’évaluer des scénarios de changement de pratiques afin de mettre en place un plan d’action pour la réduction de l’empreinte carbone.

Intervenante : Sophie Penaveyre - IFV
11h00
L’adaptation au changement climatique vu et pensé par le monde de l’entreprise
Présentation s'appuyant sur les avis complémentaires de trois experts. Dans un premier temps, un consultant viticole indépendant nous partagera sa vision pluridisciplinaire de la filière viticole et des enjeux auxquels cette dernière doit faire face. Dans un second temps, nous reviendrons sur des exemples concrets de solutions innovantes imaginées pour une transition viticole réussie et traitant les thématiques suivantes : les moyens de lutte contre le gel et les outils d’aide à la décision.

Intervenante : Constance Ravel - AGRONOV


► APRÈS-MIDI
 
14h00
Nouvelles données sur les biofilms de Brettanomyces
Brettanomyces Bruxellensis : une levure programmée pour persister. La capacité de la levure à former des biofilms dans le vin sur différents supports œnologiques a été démontrée récemment et pourrait être à l'origine de nouvelles contaminations et de la résistance de la levure aux processus de nettoyage. Des structures de résistance " Chlamydospore-like" ont été nouvellement identifiées et pourraient contribuer à sa persistance dans l'environnement vinicole.

Intervenante : Sandrine Rousseaux - IUVV Jules Guyot - UB
15h00
Comment recruter, garder et fidéliser des salariés
Présentation des différents métiers de la vigne et du vin et de l'ANEFA, avec son nouveau site “L'agriculture recrute”. Comment réussir ses recrutements par une bonne analyse des besoins. 

Intervenante : Cécile Parent - Service Emploi FDSEA 71
16h00
Les couverts végétaux en vignes étroites
Entre 2017 et 2021, les Chambres d'Agriculture de Côte d'Or, Yonne et Saône et Loire ont expérimenté la technique des Couverts Végétaux en vignes étroites. A travers de nombreuses mesures et suivis, il est désormais possible de mettre en lumière les avantages et contraintes liés à la mise en œuvre de cette pratique dans l'air du temps. Retrouvez des informations pertinentes qui concernent la restitution en éléments et en matières organiques, le choix du matériel et des espèces.

Intervenant : Benoit Bazerolle - CA21

 

MERCREDI 6 AVRIL


► MATINÉE
 
10h00
Réseaux de stations météos connectées 
La Chambre de l’Yonne a implanté un réseau de stations météos connectées SENCROP : 109 stations vent pluie humidité, 11 anémomètres, et 2 stations d’humectation foliaire sont répartis sur le vignoble du département. L’enjeu d'implanter un réseau météo connecté est multiple : permettre aux viticulteurs de connaître la météo à l’échelon local et au plus près de leurs parcelles, d'associer les relevés à des OAD maladies, et aux prévisions météos, paramétrer des alertes.

Intervenant : Guillaume Morvan - CA89
11h00
Dépérissement du Vignoble : mobilisation, outils et résultats de recherche
Jaunisses, esca, changement climatique, gel, mortalité, rendement... Les dépérissements demeurent une préoccupation majeure pour la filière viticole. Environ 70 facteurs ont été recensés : qu’ils soient anciens, comme l’esca ; connus depuis l’Antiquité, comme le court-noué, qui s’est développé à la suite du phylloxera ; ou plus récents, comme la flavescence dorée ou le virus du pinot gris. Sans présager ce que pourrait nous réserver l’avenir, avec la menace de Xyllela fastidiosa ou du Red blotch. Nous reviendrons sur le millésime 2021, récolte la plus faible en Bourgogne depuis qu’on mesure les volumes produits, avant de détailler les derniers résultats de recherche du Plan national dépérissement du vignoble et du BIVB sur les facteurs majeurs de dépérissement que connaît la Bourgogne.

Intervenants : J.P. Gervais / Heloise Mahé - BIVB


► APRÈS-MIDI
 
14h00
Les créations variétales résistantes à typicité régionale
Face aux enjeux de la réduction des intrants phytosanitaires et du changement climatique, le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne a souhaité aller plus loin que le programme ResDur, avec un programme de création variétale préservant la typicité des vins de Bourgogne. C’est pourquoi une convention a été signée entre le CIVC, l'INRA, l'IFV et le BIVB pour développer un programme d'innovation visant à créer de nouvelles variétés répondant à ces enjeux, en tenant compte des nouvelles connaissances sur la durabilité des résistances et en mettant à profit le progrès génétique apporté par les géniteurs à résistances oligogéniques obtenus par l’INRA (UMR SVQV) d’une part et l’IFV (UMT Géno-Vigne®) d’autre part.

Intervenante : Christine Dubus - CA71 / Vinipôle Sud Bourgogne
15h00
Aléas Climatiques : peut on s'en prémunir ?
Dans un contexte de changement climatique, l’occurrence d’événements “extrêmes” peut impacter les activités viticoles tout au long de la campagne ainsi que le volume de la récolte. En fonction du type d’événement, des solutions ou des adaptations peuvent être envisagées. Toutefois, les choix ne sont pas toujours aisés. La présentation d’un état des lieux ainsi que les derniers résultats d’expérimentations permettront d’apporter un éclairage sur les différentes solutions envisageables dans l’avenir.

Intervenante : Christine Monamy - BIVB
16h00
Les Vins Sans Soufre
Les demandes d'outils techniques de production de vins à teneurs réduites en sulfites ou sans sulfites progressent. Parmi ces outils, la bioprotection permet de réduire ou de se passer de sulfites pendant les étapes pré-fermentaires. Une synthèse des nombreux essais conduits dans différentes structures sera présentées. Différents indicateurs ont été suivis comme l’implantation et le niveau de colonisation des souches bio-protectrices, l'incidence sur les populations indigènes en phase pré-fermentaire et enfin l'incidence sur les paramètres analytiques et sensoriels du vin. Enfin, ces différents essais permettent d'estimer les limites de la bioprotection.

Intervenant : Hervé Alexandre - IUVV Jules Guyot - UB

 

JEUDI 7 AVRIL


► MATINÉE
 
10h00  
Les Biocontrôles en Viticulture 
Les produits de biocontrôle sont définis dans le Code Rural et de la Pêche Maritime (CRPM) comme étant “des agents et produits utilisant des mécanismes naturels dans le cadre de la lutte intégrée contre les ennemis des cultures”. Le principe du Biocontrôle est fondé sur la gestion des stress et des équilibres naturels des populations d’agresseurs plutôt que sur leur suppression. Plusieurs solutions sont disponibles en viticulture, avec des usages possibles contre différentes cibles, notamment les principales maladies que sont le Mildiou et l’Oïdium, et certains ravageurs. Pour certains, ils représentent une alternative intéressante aux produits de lutte classique, avec un impact moindre sur l’environnement et l’applicateur. Depuis plusieurs années le Vinipôle Sud Bourgogne a pu évaluer bon nombre de ces produits afin de pouvoir les intégrer dans des programmes de protections qui permettent d’apporter une efficacité suffisante pour répondre aux objectifs de rendement, quantitatif et qualitatif, des viticulteurs.

Intervenant : Florent Bidaut - CA71 / Vinipôle Sud Bourgogne
11h00
Pulvérisation : mieux traiter et mieux gérer la dérive
Le monde de la protection phytosanitaire est en train de subir des changements profonds : disparition accélérée de nombreux produits, évolution des stratégies vers du bio et du biocontrôle, le tout dans un objectif clairement affiché par les pouvoirs publics de réduction des volumes de substances actives utilisées. Dans ce contexte, la qualité de pulvérisation constitue plus que jamais un levier majeur dans la réussite de la stratégie mise en œuvre par le viticulteur. Quels sont les outils et les démarches qui permettent de sélectionner les pulvérisateurs les plus performants ? Et au-delà de cet objectif d'efficacité agronomique, comment la pulvérisation peut aussi répondre à l'enjeu sociétal et environnemental de réduction de la dérive ? C'est tout l'objet de cette présentation !

Intervenant : Pierre Petitot - CA21

► APRÈS-MIDI
 
14h00
Premier Référentiel Technico Economique en Bourgogne
L'objectif de ce premier référentiel technico économique viticole en Bourgogne est de permette aux viticulteurs de disposer de références en matière de coûts de production de la plantation à la récolte. Ce référentiel a été élaboré par les conseillers de la Chambre d'Agriculture 71 et par le Pôle Marchés et Développement du BIVB avec la collaboration de la FRCUMA de Bourgogne Franche Comté ainsi que les conseillers des centres de gestion.

Intervenante : Claudine Ninot Lopez - CA71 / BIVB
15h00
Vitilab, un tiers lieu d'expérimentation sur le numérique et la robotique 
Cet outil rattaché à Vinipôle Sud Bourgogne traite déjà de nombreux projets sur la transition numérique et robotique.

Intervenant : Guillaume Paire - CA71 / Vinipôle Sud Bourgogne

 


Bilan de l'édition 2022

Plus de 3 000 visiteurs professionnels venus à la rencontre des 270 exposants qui avaient fait le pari gagnant de la réussite de ce nouveau rendez-vous

Télécharger le bilan de VinEquip 2022